Tous nos produits sont évalués et modifiés plusieurs fois, pour assurer le haut niveau de qualité sonore qui a fait la réputation de Tascam. Pour améliorer les valeurs de taux de distorsion et de rapport signal/bruit, nous appliquons toute notre habileté et notre savoir-faire de concepteurs : par exemple, en affinant les valeurs des composants, en utilisant des résistances à film fin, en insérant des filtres pour réduire le bruit de fond d’une alimentation secteur ou d’autres interférences.

Aujourd’hui, nous utilisons trois architectures de circuits différentes dans nos produits.

HDIA (High Definition Instrumentation Architecture)

Tascam HDIA Logo

Type : Amplificateur d’instrumentation

Implémentée dans les amplificateurs d’instrumentation, l’architecture HDIA présente des valeurs de bruit de fond ultra-basses. Utilisée dans le premier étage d’une section d’amplificateur micro, elle assure d’excellentes caractéristiques en termes de bruit équivalent en entrée (EIN), de rapport signal/bruit, de taux de distorsion et de réponse en fréquence globale. L’architecture HDIA autorise des valeurs de gain généreuses, en maintenant les caractéristiques acoustiques même en montant le gain.

Ultra HDDA (High Definition Discrete Architecture)

Tascam Ultra-HDDA Logo

Type : discrète

Basée sur l’utilisation de composants discrets, d’une topologie de type Darlington et d’un circuit d’alimentation à intensité constante, cette architecture est adoptée dans le premier étage d’une section d’amplificateur micro. Elle réduit l’influence des fluctuations d’impédance de l’alimentation sur les signaux d’entrée, et assure des valeurs de gain élevées, avec de meilleures valeurs de taux de réjection de mode commun (CMRR) et de rapport signal/bruit.

HDDA (High Definition Discrete Architecture)

Type : discrète

Utilisée dans le premier étage de l’amplificateur micro, basée sur l’emploi de composants discrets, cette architecture emploie des transistors sélectionnés avec soin améliorant les valeurs de bruit équivalent en entrée (EIN).

Termes et définitions

Bruit équivalent en entrée ou EIN (Equivalent Input Noise)

Le bruit équivalent en entrée, ou EIN, correspond au bruit de fond généré par le préampli micro lui-même, qui vient s’ajouter au signal d’entrée.

Concrètement, il s’agit du niveau de signal le plus faible que peut traiter l’appareil. Ce paramètre est l’un des plus importants pour évaluer les performances d’un appareil audio, un préampli micro par exemple.

Rapport signal/bruit (S/B)

Le rapport signal/bruit est un autre paramètre important pour évaluer les performances d’un appareil audio. Il compare le niveau du signal audio au niveau du bruit de fond qui l’accompagne. Plus grande est la valeur (supérieure à 0 dB), moins il y a de bruit de fond.

Réponse en fréquence

La réponse en fréquence est souvent donnée sous forme de courbes, ou s’exprime par des valeurs. Elle indique l’éventail des fréquences audio que l’appareil peut gérer. Sous forme graphique, la courbe de réponse idéale prend la forme d’une ligne droite, plate des basses fréquences aux fréquences élevées, ce qui se traduit par un son plus naturel, plus propre, plus précis. En termes de valeurs, mieux vaut préférer « 20 Hz à 20 kHz ±1 dB », plus proche de l’idéal, à « 20 Hz à 20 kHz ±6 dB ».

Taux de réjection de mode commun ou CMRR (Common-Mode Rejection Ratio)

Le taux de réjection de mode commun mesure la capacité de l’électronique à rejeter/supprimer les composantes de bruit de fond dans un amplificateur d’entrée symétrique ou tout appareil audio utilisant des amplificateurs différentiels. Plus la valeur de CMRR est élevée, mieux l’appareil audio se comporte dans un environnement pollué par des interférences électromagnétiques de niveau élevé.Un bon préampli micro arrive à éliminer presque totalement les interférences auxquelles sont soumis les deux conducteurs d’une liaison symétrique.

Dernière mise à jour de cette page: 2020-04-23 16:37:09 UTC